Noces de Cire - 4 ans de Mariage

Publié le 15 Mars 2014

 

 

 Le même soleil fait fondre la cire et sécher l'argile.

Clément d'Alexandrie

 

Combien de documents officiels n’ont-ils pas été cachetés à la cire[1] ? Vous savez, ces beaux cachets que l’on apposait pour sceller les plis secrets, les lettres d’amour, les traités militaires ou commerciaux. Cela faisait partie de tout un cérémonial, avec l’huissier qui venait faire fondre son bâton rouge et qui venait apposer le précieux sceau avant que la matière coulante ne solidifie. Qui n’a jamais tenté de poser son empreinte dans la cire coulante d’une bougie, avant de se maudire de s’être brûlé le doigt ?

 

A suivre sur l'ebook... !


[1] Il s’agit là de la cire à cacheter, autrefois appelée cire d’Espagne, inventée à Perpignan, faisant alors partie du royaume d’Espagne, composée de gomme-laque, de térébenthine et de pigments colorés (oxydes métalliques surtout, comme le cinabre pour le rouge).

Rédigé par Nicolas Perrot

Publié dans #Anniversaires de mariage

Repost 0
Commenter cet article