Et si la soie (12 ans de mariage) avait évité la guerre ?

Publié le 4 Octobre 2014

Cimetière Canadien n°2, près de Vimy, Pas-de-Calais.

Cimetière Canadien n°2, près de Vimy, Pas-de-Calais.

Je passais l'autre jour par Vimy (Pas-de-Calais). Là, un mémorial est dédié aux troupes canadiennes qui, le 9 avril 1917, partirent à l'assaut d'une crête d'importance stratégique. Et il est vrai que, du haut de ce mémorial qui se dresse au-dessus des cratères de mines et d'obus, la vue est saisissante sur la plaine de Lens, où s'élèvent les terrils pour uniques montagnes (hommage à Pierre Bachelet).

Non loin de là, les tranchées reconstituées nous montrent combien les ennemis étaient proches les uns des autres. Et un peu en retrait de la ligne de front, deux cimetières comme il y en a tant.

L'herbe semble un tapis, il n'y a pas un bruit, et les stèles sont impécablement alignées. Au millimètre près, vous pouvez m'en croire. Mais ce qui m'a le plus frappé, c'est que, sur plus d'une tombe sur deux, il y a écrit "Known unto God". En clair : soldat inconnu. Quelle violence a pu rendre ainsi méconnaissables tant de soldats ?

Et puis... Et puis. Je me suis demandé : pourquoi sont-ils morts ? Les Canadiens, les Anglais, les Etasuniens, les Français, les Polonais... venus mourir chez nous en 1944-45 combattaient une idéologie. Ils étaient morts pour la Liberté. Une véritable cause. Mais ceux de 1914-1918 ? Rappelons-nous pourquoi ils sont morts : pour l'égo de monarques et de peuples. Pour l'honneur, pour des provinces perdues. Mais pour aucune cause réelle. Et tout cela a commencé parce qu'un archiduc, héritier du trône d'Autriche-Hongrie, il est vrai, a été assassiné.

Le magazine Guerre et Histoire nous révèle l'information dans son dernier numéro : il était prévu que le dit Archiduc François-Ferdinand porte un gilet pare-balle. Pas de kevlar à l'époque, mais un renforcement de la structure avec de la soie, bien connue pour sa résistance. Et le royal personnage décida de ne pas le porter. Que serait-il advenu s'il avait choisi de porter cette carapace de soie protectrice ? On peut bien entendu verser dans l'uchronie ou on peut se dire que de toute manière, vu les tensions de l'époque, il était inévitable que... mais je me dis quand même que si l'archiduc avait daigné porter cette protection, Vimy, Verdun, le Chemin des Dames, Salonique, la Somme... seraient célèbres pour d'autres choses que des batailles.

Et alors, même le coquelicot aurait eu une autre signification.

 

Mariage de matières... ou noces de quoi ? est disponible directement ici.

Rédigé par Nicolas PERROT

Publié dans #Noces de Soie

Repost 0
Commenter cet article