Une aiguille où se rejoignent les voies... évitons la gaffe !

Publié le 5 Octobre 2014

Une aiguille où se rejoignent les voies... évitons la gaffe !

Vous aurez remarqué que la photo de couverture a changé. Et après le joli coquelicot et la délicate branche de mélèze, cette voie ferrée semble un peu triste. On pourrait même dire sinistre, car il y a des voies ferrées dont le souvenir est pénible.

Déjà, "noces de fer" est en soi un peu sévère. Je me rappelle avoir lu un livre ainsi intitulé, du cycle "Ogier d'Argouges" de Pierre Naudin. Histoire passionante au demeurant, en pleine Guerre de Cent Ans. Dans ce volume justement, les noces de fer n'étaient pas des plus heureuses.

Alors, pourquoi une aiguille ? (l'aiguillage étant l'action d'aiguiller). Serait-ce parce-que je suis sidérodromophile ? Peut-être. Peut-être aussi et surtout parce que le fer de nos voies dites ferrées, justement, a eu une place indétronable dans notre vie. Et puis je voulais signifier que le mariage ce sont deux trajectoires qui se rejoignent et vont ensuite dans le même sens.

Effectivement, si vous lisez l'image dans l'autre sens, on peut signifier un divorce... A vous de me dire comment vous la lisez !

Rédigé par Nicolas PERROT

Publié dans #Noces de Fer, #Anniversaires de mariage

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article