Noces de Platane : 61 ans de mariage, de l'art de commencer le plus tot possible...

Publié le 9 Novembre 2014

Un alignement de platanes. Photo Ansgar Koreng

Un alignement de platanes. Photo Ansgar Koreng

On dit qu’un jour Napoléon s’inquiéta du sort des soldats de sa Grande Armée. Il faut dire qu’il ne les ménageait pas : les vétérans avaient parcouru à pieds la moitié de l’Europe, le plus souvent victorieusement, certes, mais cela pouvait effectivement causer quelques fatigues. Comme du temps de l’Empire Romain, les déplacements se faisaient le long des routes et à pied le plus souvent. Autant dire qu’ils duraient longtemps.

Le chemin de fer n’en n’était qu’à ses balbutiements : il n’équipait pour ainsi dire que quelques mines et la locomotive de Threvithick ne datait que de 1804. Il faudra attendre la guerre de Sécession pour voir la voie ferrée prendre une importance cruciale dans le déploiement des troupes et de la logistique des armées.

Or, donc, Napoléon aurait eu l’idée de faire planter des arbres le long de ces routes qui étaient autant d’artères : l’été, ils produiraient une ombre bienfaisante. N’oublions pas qu’un arbre à feuilles caduques n’est rien d’autre qu’un « dispositif à énergie solaire et à géométrie variable » ! Et le conquérant avait tout loisir de bénéficier de l’expérience de ses prédécesseurs en la matière : le Canal du Midi, creusé sous Louis XIV par Pierre-Paul Riquet (qui y engloutit sa fortune et y laissa sa santé et sa vie) était aussi célèbre pour ses escaliers d’écluses que pour ses alignements d'arbres. Chaque époque avait alors montré ses préférences. Le projet originel avait choisi les saules pour leur croissance rapide et leur propension à aimer les terrains humides. Ils avaient ensuite laissé place à des muriers, dont le feuillage servait de nourriture au ver à soie. Puis on avait préféré le peuplier,à la croissance rapide et au bois utile.

Pour son projet, Napoléon aurait jeté son dévolu sur le platane (y compris pour le dit canal), connu également pour sa croissance rapide, son port majestueux et sa rusticité (hélas,il est aujourd'hui victime du foudroyant chancre coloré). Il pousse du Sud au Nord de ce qui était alors l’Empire, et non, il n’est pas cantonné à ses régions méridionales, juste propre à ombrager des terrains de boules !

 Ses généraux objectèrent que cela prendrait du temps avant que les arbres ne soient assez grands pour remplir leur mission. Ce à quoi l’Empereur répondit, agacé mais fort logiquement : « raison de plus pour commencer tout de suite ! ».

L’anecdote peut prêter à sourire, ce n’en est pas moins un conseil fort avisé ! Nombreuses sont les occasions dans la vie où il faut justement commencer tôt, quitte à le faire petit, pour ensuite récolter les fruits de son attitude : économiser pour un projet, réviser en continu plutôt que bachoter, se mettre à l’exercice… ou bien courtiser dans les règles !

 

Pour en savoir plus sur le Platane...

Rédigé par Nicolas PERROT

Publié dans #Anniversaires de mariage, #Noces de Platane

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article