34 ans de mariage, noces d'ambre, trop tard pour parler dentition de bébé ?

Publié le 8 Février 2015

Echantillons d'ambre - Photo Didier Desouens

Echantillons d'ambre - Photo Didier Desouens

Les progrès de la science font que même à 34 ans de mariage, il est encore possible de concevoir des enfants (après, moralement et déontologiquement, on peut se poser des questions sur ce phénomène), et donc on peut se retrouver confrontés au même souci qui me tarabuste actuellement : que faire en cas de poussée dentaire de son enfant !

Eh oui, la mienne a commencé il y a un certain temps déjà à baver, à montrer des signes d'irritabilité (tu m'étonnes, on ne se souvient pas, nous !), à faire de la diahrrée... Bref, toutes les joies liées à la poussée des dents. Mais de dents, point ! Elles se font attendre ! Et nous de nous poser des questions : comment soulager son enfant (et ses oreilles, car c'est une question aussi égoïste, ne le cachons pas !) ?

Au hit-parade... des parades justement, il y a l'ambre. Le fameux collier d'ambre par lequel jurent des milliers de parents conquis. Et de l'autre côté les éternels cartésiens qui prétendent que cela ne sert à rien, que c'est à la rigueur un placébo et que ce serait même carrément dangereux !

Rassurons ici les parents inquiets : ce n'est dangereux que si bébé s'étrangle avec le collier. Donc, plusieurs précautions à prendre : acheter un collier dit "de sécurité", qui a un lien pouvant se défaire facilement, avec les billes séparées par des noeuds, pour qu'en cas de rupture, seule une perle se détache, pour éviter l'ingestion d'un trop grand nombre de ces attirants petits morceaux de résine dorée. Et pour les plus inquiets, passez directement au bracelet de cheville, plus éloigné de la bouche. (Quoique, les bébés sont assez souples...).

Alors, pas dangereux si on y met quelques précautions, mais efficace, ou pas ? Et d'ailleurs, quel est le principe ? Tout est affaire d'ions, car l'ambre, qui est une résine fossilisée, a le pouvoir de déioniser la peau (enlever les charges négatives), et donc, par ricochet, de rendre le corps moins sensible à la douleur. Ou alors, "pierre" solaire (dédiée à Apollon), elle capte les rayons du soleil et réchauffe le corps.

Fumisterie ? Peut-être bien, mais toujours est-il que l'ambre a bien quelque chose à voir avec l'électricité. C'est en frottant de l'ambre contre de la laine que Thalès de Millet découvrit l'électricité statique. Et comme en grec l'ambre s'appelait "elektron", nous appelons "électricité" ce vecteur maginifique d'énergie qui permet nos vies si confortables.

De toutes les manières, l'ambre se justifie en lui-même par sa beauté et sa propension à faire rêver. N'oublions pas que cette résine est fossilisée depuis des millions d'années. Et que les pauvres moustiques que nous pouvons y trouver parfois ont peut-être sucé le sang des dinosaures. Oh, une belle idée de film... Zut, déjà pris.

Tout ceci ne nous a guère avancé dans notre quète de la parade anti-douleurs dentaires de nos chers petits. Reste l'effet placebo, déjà évoqué, qui jouera certainement plus sur les nerfs des parents épuisés. Rien que cela peut être bénéfique, ou alors, ou alors, vous priez pour que vos bébés naissent déjà avec des dents.

Le plus célèbre de ces bébés dentés n'était autre que Louis XIV. Si on parle de douleur, à une époque qui ignorait le biberon, vous pouvez imaginer celles qu'on vécues ses nourrices !

Rédigé par Nicolas PERROT

Publié dans #Noces d'Ambre

Repost 0
Commenter cet article