Le sel, cadeau de noces de Sainte Kinga à la Pologne

Publié le 25 Avril 2015

La chapelle Sainte-Kinga, taillée dans le sel - mines de Wieliczka (Ph. Andrzej Barabasz)

La chapelle Sainte-Kinga, taillée dans le sel - mines de Wieliczka (Ph. Andrzej Barabasz)

Aujourd'hui, rendons-nous en Pologne, un pays que j'apprécie pour avoir eu la chance d'y aller à quelques reprises. Un pays avec lequel nous avons une longue histoire commune, et quelques têtes couronnées. La plus connue est bien évidemment Marie Leszczynska, fille du roi déchu Stanislas, qui épousa le futur Louis XV. La pauvre fut une des femmes les plus trompées du Royaume, mais son souvenir est encore vif. Et n'oublions pas Henri III qui avait précédement occupé le trône de Pologne, et préféra le fuir pour prendre celui de France. Un épisode honteux des relations entre nos deux pays... Mais Napoléon eut (brièvement) l'occasion de redorer le blason de notre nation dans le coeur des patriotes polonais. Il leur avait permis de recouvrer leur indépendance, alors que le pays était partagé entre Prusse, Russie et Autriche (et allait à nouveau le devenir jusqu'en 1919).

Notre voyage nous amène beaucoup plus loin dans le temps. Au XIIIème siècle, en plein "beau" Moyen-âge, celui d'avant la Peste Noire, la Petite-Pologne a pour capitale Cracovie1. C'est l'époque des mariages arrangés entre familles nobles. La fille du roi de Hongrie Bela IV, Kinga (ou Cunégonde), âgée de 5 ans, est ainsi destinée à un jeune adolescent de 13 ans, Boleslas. C'est maintenant que la légende commence : l'enfant demanda à son père que sa dot ne contienne ni or ni perres précieuses. Avisée, elle demanda au contraire du sel, pour pouvoir l'offrir à ses futurs sujets.

Pourquoi le sel ? N'oublions pas qu'à l'époque c'était presque le seul moyen de conserver la nourriture. Pas de frigo, pas de glacières ! Donc on conservait la viande, le poisson, dans des tonneaux remplis de sel. Dessicant, le sel empêchait en effet les bactéries de se développemer (oui, il fallait donc ingurgiter moult bière ou vin pour faire passer le goût du sel, alors que l'eau était peu souvent potable !). Donc, le sel valait cher, c'était un véritable "or blanc", et c'était effectivement très sage de la part de la petite fille.

Alors Bela IV offrit à sa fille la plus riche de ses mines de sel. Ne pouvant l'emmener avec elle, elle y jeta sa bague de fiançailles. Arrivée à Cracovie, elle fit faire des recherches pour trouver du sel. C'est ainsi qu'on découvrit les mines de Wieliczka, et, dans le premier bloc extrait, on retrouva la bague de la jeune souveraine. 

Ici s'arrête la légende. L'histoire retiendra surtout que la reine refusa obstinément de remplir ses "devoirs conjugaux". Son mari y consentit, ce qui lui valut le surnom du "Chaste" ou du "Pudique". Cela n'empêcha pas le couple de gouverner de manière éclairée. De sa capitale rasée en 1241 par les Tatars, Boleslas fit une nouvelle ville, s'appuyant sur des colons allemands qui reconstruisirent la cité selon un plan régulier que l'on voit encore aujourd'hui. On doit à cette reconstruction le Rynek Glowny, qui n'est rien moins que l'une des plus belles places du monde ! 

A la mort du Roi,  son épouse entra dans les ordres non sans avoir légué toute sa fortune aux pauvres. Autant dire qu'elle suscita (et suscite encore) une profonde admiration.

Son plus beau cadeau, son cadeau de noces, est encore exploité. C'est aussi et surtout une merveille de l'art, de la technique et de l'histoire. L'Unesco l'a reconnu en l'inscrivant sur la liste de son patrimoine à sauvegarder. Les Polonais n'ont jamais oublié Kinga. Pour continuer à la célébrer, ils lui ont taillé une chapelle époustouflante. Taillée dans le sel de la mine.

Ne pouvait-on pas rêver plus grand hommage ?

 

Pour ceux qui seraient intéressés, Wieliczka se situe à 15 km de Cracovie, ville qui vaut à elle seule un voyage en Pologne ! Vous pourrez également visiter les Carpates toutes proches !

 

1 Alors que la France était relativement prospère, en paix pour encore quelques décennies, la situation était beaucoup plus compliquée en Europe Centrale et la Pologne faisait (déjà) l'objet de la convoitise de ses multiples voisins. Au siècle suivant, elle allait cependant devenir, unie à la Lituanie, une grande puissance sur laquelle il faudrait compter. Rares sont les pays au Monde qui ont plus changé de frontières que la Pologne !

Rédigé par Nicolas PERROT

Publié dans #Noces de Sel

Repost 0
Commenter cet article