Pourquoi bleu "Outremer" ? 56 ans de mariage.

Publié le 3 Avril 2016

Plage des Salines, Martinique. Photo : Nicolas Bouthors, Wikipedia Commons

Plage des Salines, Martinique. Photo : Nicolas Bouthors, Wikipedia Commons

Je l'avoue simplement : quand on me parle d'outremer, je pense très facilement à la Martinique, à la Guadeloupe, à la Réunion, à la Nouvelle-Calédonie. Bref, je m'imagine des paysages tels que celui qui figure sur la photographie ci-dessus.  J'oublie Saint-Pierre et Miquelon ou les TAAF, qui font aussi partie de la France d'Outremer, où les plages sont légèrement différentes.

Car pour moi, quand j'étais plus jeune, l'outremer était forcément lié à ces endroits que l'on qualifie de paradisiaques, et pourtant, le bleu du même nom est plus proche du bleu foncé que du turquoise (18 ans de mariage, au fait) , qui est la couleur qui nous vient à l'esprit quand on parle de lagons ou de plages tropicales.

En fait, aucun rapport. Ou presque.

Revenons sur le mot "outremer". Il contient le suffixe "outre", qui veut dire "au delà". Il nous vient du latin "ultra", que l'on retrouve justement dans l'adjectif "ultra-marin". C'est ainsi que ce mot latin figure en bonne place sur les armoiries espagnoles, ci-dessous. Dans ce contexte, il rappelle que la fortune de l'Espagne s'est faite au-delà des "Colonnes d'Hercule", elles aussi représentées, c'est à dire le détroit de Gibraltar. C'est en effet lorsque les Espagnols ont bâti un empire outre-mer que le royaume est devenu immensément riche. Charles Quint, bien avant la Reine Victoria, régnait bel et bien sur un empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais ; des Philippines à l'Amérique centrale et du Sud, en passant par des possessions en Afrique ou en Europe.

 

Armoiries de l'Espagne (Wikipedia Commons)

Armoiries de l'Espagne (Wikipedia Commons)

Plus près de nous géographiquement et temporellement, existe en Alsace l'Outre-Forêt, région située au Nord de la grande forêt de Haguenau, et donc "au-delà" de la forêt, quand on vient de Strasbourg, capitale régionale. C'est une petite région aux villages charmants, pleins d'histoire, et à l'artisanat célèbre, notamment la poterie. 

Revenons à l'outre-mer. Nous avons donc établi que cela signifiait "au-delà des mers". Et en fait, le bleu qui nous occupe était auparavant (au Moyen âge) réalisé en réduisant en poussière du lapis-lazuli. Ce qui a donné les bleus très profonds visibles sur beaucoup d'enluminures médiévales : un exemple très célèbre étant le livre d'heures du Duc de Berry, au XVème siècle (voir photographie ci-dessous).

Le lapis-lazuli vient à la fois du latin (lapis, la pierre) et du persan via l'arabe ; lazuward signifiant "bleu", tout simplement. C'est une pierre d'un bleu profond, utilisé depuis l'Antiquité, (comme en témoigne le trésor de Toutankhamon) et dont l'origine a été longtemps quasi exclusivement afghane.

Ce sont les Vénitiens qui la distribuaient en Europe. Venise, république qui a bâti sa puissance sur le commerce, maritime, bien sûr, ce qui est normal quand on occupe une lagune, et que la route maritime était la plus efficace au Moyen Âge. Les Vénitiens venaient récupérer les marchandises précieuses qui arrivaient de l'Orient, empruntant les fameuses "routes de la Soie" (12 ans de mariage) mais qui auraient aussi pu s'appeler "routes de la Porcelaine", d'ailleurs, qui apportaient aussi idées et autres préciosités, dont, le lapis-lazuli. Débarqué à Venise avant d'arriver entre les mains des artistes les plus renommés, le précieux pigment était donc appelé "ultramarinum". Outremer, donc. Un pigment qui valait plus cher que l'or, jusqu'à ce qu'on le remplace plus tard par l'indigo, le fameux "bleu de Gênes", qui donna son nom à un vêtement mondialisé. Mais c'est une autre histoire. 

Et voilà donc comment on se retrouve à appeler ainsi une nuance de bleu. Et vous saurez donc pourquoi "l'outremer" désigne le bleu profond d'un ciel médiéval et non pas le bleu turquoise d'une mer tropicale.

 

Les Très Riches Heures du Duc de Berry, mois de septembre, XVème siècle.

Les Très Riches Heures du Duc de Berry, mois de septembre, XVème siècle.

Rédigé par Nicolas PERROT

Publié dans #Noces de Lapis-Lazuli

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article