Le "Puy de Mogok", une source de saphirs ? 16 ans de mariage

Publié le 11 Novembre 2016

Depuis l'étang de Montlosier, une vue sur le Puy de la Vache (1 167m) à droite et du Puy de Lassolas (1 182m) à gauche.Photo Gegeours / Wikimedia Commons

Depuis l'étang de Montlosier, une vue sur le Puy de la Vache (1 167m) à droite et du Puy de Lassolas (1 182m) à gauche.Photo Gegeours / Wikimedia Commons

La nouvelle n'en est pas vraiment une, puisqu'elle date de deux ans déjà, mais elle a été révélée il y a peu et commence à faire le "buzz". Un homme, Nicolas Léger, passionné de géologie, aurait découvert, dans une rivière du Puy de Dôme, des saphirs.

Des saphirs, oui, vous avez bien lu. Tout de suite, vous viennent à l'esprit des images de pierres brillantes, rutilantes même (on trouve d'ailleurs des saphirs avec des inclusions de rutile...), qui, taillées, seraient du plus bel effet sur une bague, autour du cou ou en boucles d'oreilles. Et cela au coeur de la France ? Et voilà que l'Auvergne prendrait des airs de Biimanie (ou Myanmar, pour faire plus actuel), de cette région mythique de Mogok, connue de manière quasi-légendaire pour ses mines séculaires.

Canular ? La chose est possible, tout comme il est effectivement possible que des saphirs soient présents en Auvergne qui est, comme chacun sait, une terre volcanique. Or, il est bien connu aussi que les volcans, grâce à la présence de magma en fusion, sont de véritables creusets dans lesquels s'opèrent toutes sortes de transformations chimiques et physiques qui affectent quantité de minéraux.

Revenons sur le saphir, si vous voulez bien. Pour les chimistes, qui utilisent un langage parfois bien peu romantique, c'est un corindon, un oxyde d'aluminium. Or, quand on sait que l'oxygène et l'aluminium sont, avec le silicium, les corps les plus répandus à la surface de la Terre, on voir tout de suite que, statistiquement, le corindon peut être répandu. D'ailleurs, on l'utilise souvent, pour peu qu'on soit un peu bricoleur. C'est de la poudre de corindon (non qualité gemme, bien entendu !) qu'on fait l'émeri, qui forme le "papier de verre". Car le corindon est, après le diamant, le minéral le plus dur, avec une dureté de 9 sur l'échelle de Mohs, qui en compte 10 (le 10ème niveau étant occupé, comme de juste, par le diamant, qui résiste cependant très mal à un coup de marteau bien ajusté...).

La chimie nous démontre donc que la matière de base du saphir est abondante, et que la combinaison des deux éléments qui le forme est plausible. Cependant, comment cela se fait-il que le saphir soit si recherché ? C'est bien parce qu'il est rare.

Continuons par une petite devinette voulez-vous. Statistiquement, quel est le nom le plus répandu à la surface de la Terre ? Je parle du couple "prénom + patronyme", comme "Nicolas Perrot" (J'ai plusieurs homonymes, dont le plus célèbre a exploré la Nouvelle France au XVIIème siècle).

On sèche ? Statistiquement, ce serait Mohammed Chang. Mohammed car c'est le prénom le plus répandu, en l'honneur du nom du Prophète (Mahomet, ou Mohammed). Chang, car c'est le nom de famille le plus répandu. Et pourtant, la combinaison "statistique" est peu fréquente. Je suis d'ailleurs presque certain qu'il y a justement plus de "Nicolas Perrot" sur Terre que de Mohammed Chang.

Donc, la combinaison Aluminium + Oxygène, malgré l'abondance respective des deux corps, n'est pas forcément très fréquente, ou alors sous des formes non cristallines. Et dans ce corindon, rares sont les cristaux qui auront la qualité gemme, c'est à dire saphir (toutes les couleurs sauf le rouge) ou rubis (rouge, du latin rubeus). Ce qui explique pourquoi la découverte de M. Léger suscite tant l'intérêt. Allons-nous bientôt connaitre une ruée vers le Saphir comme il y eut autrefois des ruées vers l'Or ?

Prudent, M. Léger n'a pas révélé le nom de la rivière où il a découvert ces magnifiques pierres. Il ne nous reste pour l'instant qu'à rêver de pierres bleues, et c'est d'autant mieux que, au vu de l'actualité morose de cette période, on dit que c'est une couleur qui apaise. Quant à la prudence de M. Léger, les poissons lui disent merci.

 

Rédigé par Nicolas PERROT

Publié dans #Noces de Saphir

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article